BTU Protocol : une véritable innovation pour le pouvoir d'achat ?

BTU Protocol : une véritable innovation pour le pouvoir d'achat ?

Présentation de BTU Protocol

Dans cet article, nous allons vous présenter dans les grandes lignes le projet BTU Protocol.

BTU a pour vocation de permettre de contourner les intermédiaires classiques dans l’hôtellerie, le tourisme et les systèmes de réservation de services en général. Leur application permet aux utilisateurs de réserver un hôtel ou une voiture de location (des Smart sur Paris notamment), tout en les récompensant avec un cash-back en BTU, token utilitaire ERC20 de l’application. Cette récompense est versée automatiquement grâce à des Smart Contracts.

Vous vous rendez donc sur leur application pour réserver, vous réglez en monnaie fiat (euros, dollars) ou cryptomonnaies et l’application vous reverse un certain nombre de BTU déterminé préalablement par l’hôtelier ou le loueur. Les BTU ainsi acquis sont ensuite utilisables dans les différents partenaires de l’application, dont Amazon, Aliexpress ou encore la FNAC. Autre application, BTU Protocol permet aux youtubeurs, blogueurs, influenceurs de poster ou d’intégrer sur leur site des liens pour des réservations, pour être récompensé en BTU afin de monétiser leur contenu.

Des réservations en pair à pair ?

L’avantage présenté est que vous êtes en relation directe avec le commerçant. BTU Protocol n’impose pas de marges sur les transactions, mais se rémunère via l’émission de token BTU ; le commerçant est donc libre de ses prix. Les commerçants se dispensent alors des taxes imposées par les plateformes classiques comme Booking ou AirBnb. Présenté ainsi, le projet semble intéressant; vous payez moins cher, vous gagnez en plus des BTU pour consommer chez des partenaires très connus, et vous participez à libérer les commerçants de l’oppression des grandes plateformes.

Nous allons être un peu plus critiques sur cette partie. Dans les faits, BTU Protocol est une implémentation plus moderne d’un système de fidélité, que vous pouvez retrouver dans vos magasins habituels (technologie Blockchain en plus) ou sur les plateformes (comme iGraal par exemple).

Certes, cela peut permettre d’échanger directement avec un commerçant, mais si ce commerçant est lui-même une plateforme d’intermédiations, la réservation « en direct » n’est pas vraiment réelle. C’est le cas notamment de Carbookr, plateforme de location de véhicules, qui utilise le protocole BTU. En tant qu’utilisateur, vous avez néanmoins l’avantage de pouvoir recevoir des tokens puis de les échanger contre des cartes cadeaux chez des partenaires, ou sur des plateformes de trading.

On repassera également sur la désintermédiation, étant donné que vous devez utiliser leurs applications et plug-ins. Ces derniers ne sont d’ailleurs pas vraiment transparents dans leur manière de récolter les données personnelles des utilisateurs. Nous n’avons pas trouvé les conditions générales d’utilisation sur leur site Internet ainsi que sur les applications.

Ce qui est assez paradoxal, c’est que BTU Protocol souhaite libérer les commerçants des plateformes d’intermédiations, mais propose d’échanger des BTU contre des cartes cadeaux Amazon, qui est rappelons-le, un des plus gros intermédiaires au monde.

Vers de nouveaux modes de financement

L’intermédiaire est toujours existant, mais il a l’avantage de ne pas faire pression sur le commerçant. Cependant, vous y retrouverez l’esprit Blockchain qui nous est cher, avec une répartition de la valeur différente, plus équilibrée pour laquelle les différents acteurs peuvent être récompensés. Cela ne peut être que positif dans la démocratisation des usages de la Blockchain et des crypto-actifs.

Finissons tout de même sur une note positive, ce projet reste intéressant car il nous rapproche d’un monde où les richesses sont mieux réparties. Dans lequel chaque personne faisant une action pour une marque, que ce soit une réservation, une photo ou une publication, soit un minimum récompensé, car ce sont ces petits gestes chaque jour qui créer la valeur et la visibilité des entreprises.

Le projet ouvre également la voie à une inversion du mode de rémunération, où le petit hôtelier ne rémunère plus les grosses plateformes, mais plutôt ses clients et sa communauté. Les consommateurs en sortent eux aussi vainqueurs, car ils paient tout d’abord moins cher en bénéficiant d’un cash-back.

LinkedIn
Reddit
Telegram
Marvin
Marvin Diplômé de Master CCA, Auditeur/Collaborateur Comptable, passionné d'économie et de crypto-économie

Écrire un commentaire